L’alimentation en maison de retraite

A tout âge, manger doit être un plaisir. D’autant que chez les personnes âgées, une bonne alimentation permet de mettre toutes les chances de son côté pour rester en bonne santé. C’est pourquoi la nutrition est un critère crucial dans le bon déroulement d’un séjour en maison de retraite.

Pour favoriser le bon déroulement des repas, 2 critères sont essentiels :

  • La qualité des repas
  • Un environnement favorable

Comment sont préparés les repas ?

Les maisons de retraite font beaucoup d’efforts pour proposer des menus variés répondant aux besoins et aux envies des résidents.

Les repas peuvent être

Préparés sur place

Livrés par une société extérieure

Dans tous les cas, il faut savoir que les repas doivent répondre à des normes qualité élevées et qu’ils sont la plupart du temps élaborés par un diététicien.

Trouvez une maison de retraite proche de chez vous

Cliquez-ici

Quels sont les aliments à privilégier ?

Après 70 ans, il faut éviter les régimes restrictifs qui ne sont pas adaptés aux besoins des personnes âgées et peuvent entrainer des carences qui peuvent se révéler catastrophiques sur le plan de la santé (décalcification, vertiges entrainant des chutes…).

Les sucres et graisses sont également à limiter pour ne pas entrainer de déséquilibre alimentaire. Néanmoins, les aliments suivants sont particulièrement adaptés pour les seniors :

Les produits laitiers

(permettent de réduire la fragilité osseuse en cas de chute)

Les protéines

(permettent de maintenir la masse musculaire, garante du tonus du résident)

Des acides gras

(permettent de préserver les fonctions cognitives des personnes âgées).

Dans tous les cas, il faut savoir que les repas doivent répondre à des normes élevées et qu’ils sont la plupart du temps élaborés par un diététicien.

Comment concilier nutrition et âge avancé ?

Un résident sur trois entre en maison de retraite en état de dénutrition. Il est en effet fréquent que les personnes âgées souffrent d’un manque d’appétit lié à la perte de goût, au manque d’activité et au déracinement de son environnement. A cela peut parfois s’ajouter la difficulté à mâcher certains aliments comme la viande.

C’est le rôle du médecin régulateur de s’assurer du suivi diététique et de l’évolution des problèmes de nutrition (l’alimentation étant aujourd’hui considérée comme étant une partie intégrante des soins).

A savoir

Une personne âgée ne doit pas perdre de poids. Si vous constatez une perte chez l’un de vos proches, contactez l’équipe médicale pour faire le point avec eux.

Comment rendre l’environnement des repas agréable ?

Pour favoriser le plaisir des résidents pour le repas, les maisons de retraite n’hésitent pas à mettre les petits plats dans les grands. Pour cela, plusieurs critères peuvent faire la différence :

Une salle de restauration gaie et joliment décorée

Une présentation des plats et de la table de service soignée

Des horaires de repas réguliers

A savoir

L’alimentation n’est pas le seul point à vérifier chez la personne âgée. La consommation d’eau (au moins 1 L par jour) est toute aussi importante.